L’apprentissage conscient et inconscient

Milton Erickson (qui donna le nom à l’hypnose « ericksonienne ») disait : « votre inconscient sait beaucoup plus de choses que vous savez que vous savez ».

En effet, il y a tout ce qu’on apprend consciemment, par l’étude, l’exercice. Et tout ce qu’on apprend inconsciemment, par imitation, mimétisme. Cette faculté d’apprendre inconsciemment est présente tout au long de notre vie ; elle constitue un formidable réservoir d’apprentissages et de ressources auquel nous pouvons accéder grâce à l’hypnose.

 

Pour des changements profonds et durables

Dans l’état de profonde relaxation physique et mentale que procure la transe hypnotique, notre potentiel inconscient peut facilement être mobilisé pour répondre à nos besoins.

Partant d’une volonté consciente bien établie, l’état de transe hypnotique offre une cohésion entre différents niveaux de conscience. Cette cohésion favorise la réalisation des changements souhaités et leurs établissements dans la durée.

 

Une pratique centrée sur les besoins individuels

Assurément, on ne peut s’attendre à obtenir des résultats identiques chez tout le monde. Chacun possède ses propres apprentissages et ses propres ressources inconscientes. Il est alors essentiel de tenir compte de l’individu dans son intégralité et de définir des changements aux bons rythmes et aux bons moments.

L’une des clés de l’hypnose est la confiance, elle est essentielle pour générer des effets positifs et durables. C’est pourquoi il faut se donner le temps d’apprendre à se connaître et à connaitre celle ou celui qui nous accompagne lors d’une séance d’hypnose.