Une émotion instinctive

La peur est une émotion instinctive qui a un rôle protecteur : assurer notre sécurité vis-à-vis d’un éventuel danger. Cette réaction spontanée s’accompagne d’un effroi, d’une tétanie, ou, au contraire, d’un affolement ; qui s’atténue quand le danger est écarté.

L’angoisse est une inquiétude diffuse qui s’étend dans la durée ; un sentiment d’appréhension vis-à-vis d’un éventuel malheur devant lequel on se sent impuissant.

L’objet d’une peur ou d’une angoisse peut être de nature spécifique (araignée, avion, examen,…) ou complexe (contacts sociaux, lieux ouverts,…). Évoquer l’objet d’une peur provoque généralement une nervosité qui s’accompagne de tensions physiques et mentales : c’est la peur d’avoir peur.

 

De la peur à la phobie

Dans certains cas, la peur prend la forme d’une panique incontrôlable et insurmontable. On nomme phobie une peur disproportionnée face à une situation qui ne représente pas de réel danger. Bien souvent, la personne qui en souffre reconnait le caractère démesuré de cette peur. Cependant, elle est saisie de cette réaction vive et puissante dont elle ne parvient pas à s’extraire.

Dans sa forme la plus aiguë, la phobie est un trouble qui peut nécessiter un suivi psychothérapeutique ; parlez-en avec votre médecin.

 

Vers une réaction bien proportionnée

L’hypnose permet de se concentrer sur la source émotionnelle associée à l’objet de la peur, de l’angoisse ou de la phobie. La décontraction mentale que vous expérimentez dans l’état de transe hypnotique vous offre le recul nécessaire pour dissiper la peur d’avoir peur et pour réévaluer la nature réelle du danger.

En parallèle, la pratique de l’hypnose vous permet de cultiver une vigilance bien proportionnée au niveau de votre inconscient et vous aide à développer une réaction rationnelle face à un éventuel danger.