La pratique de l’hypnose repose sur l’emploi de suggestions qui ont pour but d’induire un état de transe hypnotique. Cette pratique millénaire, s’appuyant sur les aptitudes que chacun possède à la naissance, a fait l’objet de perfectionnements dans ses méthodes et ses applications.

Différentes approches

Au cours du siècle passé, deux courants majeurs se sont distingués :

  • l’hypnose « classique », reposant sur des suggestions directes et répétées de la part de l’hypnotiste. Longtemps considérée comme la pratique de l’hypnose, on la retrouve notamment aujourd’hui dans les spectacles d’hypnose.
  • l’hypnose « ericksonienne », du nom du psychiatre américain Milton Erickson. S’appuyant sur la participation active de la personne hypnotisée, cette approche est aujourd’hui privilégiée dans la pratique clinique et thérapeutique de l’hypnose.

Il existe encore d’autres courants de l’hypnose, par exemple l’hypnose humaniste ou la nouvelle hypnose.

En réalité, toutes les approches se valent et il revient à l’hypnologue de s’inspirer de ces différents courants pour adapter sa pratique à chaque cas ; en centrant son approche sur l’individu-même et sur ses besoins.

 

(Auto-) hypnose

De même que la méditation ou le yoga, l’hypnose peut se pratiquer de manière autonome : c’est l’autohypnose. Et elle peut aussi être accompagnée.

Etre accompagné en hypnose procure l’avantage de ne pas avoir à fournir d’effort conscient, ce qui facilite le développement de transes plus profondes et peut permettre d’obtenir de meilleurs résultats.

Un hypnologue (ou hypnothérapeute) est un professionnel qualifié pour guider, orienter, superviser et offrir l’occasion à la personne en hypnose de réaliser un travail fructueux. L’hypnologue bénéficie de l’expérience pour guider de manière fluide et cohérente, et ainsi offrir une séance agréable et bénéfique pour la personne.

 

Thérapie

Diverses pratiques thérapeutiques appliquent des méthodes analogues à l’hypnothérapie ; par exemple la psychothérapie, l’EMDR, la PNL, la sophrologie, la kinésiologie.

L’hypnose s’emploie aussi dans un cadre médical, principalement pour l’analgésie (traitement des douleurs). Anesthésistes, infirmiers, sages-femmes, dentistes et médecins généralistes sont de plus en plus nombreux à se former aux méthodes de l’hypnose.

Employée comme thérapie préventive, l’hypnose soigne les troubles et développe le bien-être de manière générale. L’hypnothérapie relève de la relation d’aide, elle ne doit pas se substituer à un suivi médical (ou psychiatrique). Pour les personnes sujettes à un traitement médical, l’hypnothérapie constitue un complément efficace et naturel à des soins médicamenteux.

 

Développement personnel

De nombreux sportifs, artistes et hommes d’affaires célèbres pratiquent l’hypnose ou l’autohypnose pour accroître leurs performances dans leurs domaines privilégiés.

Utilisée en coaching et en mentoring, elle est une méthode très efficace pour stimuler des aspects de la personnalité, renforcer des compétences professionnelles et des aptitudes personnelles et interpersonnelles.

 

Pratiquer l’hypnose et l’autohypnose contribue à développer son bien-être et son épanouissement personnel. Chacun est libre d’y trouver la méthode qui lui convient le mieux et qui produit les meilleurs résultats.