Une légende amérindienne raconte qu’un jeune garçon se trouvait avec son grand-père dans une tente. Au loin, des loups hurlaient. Effrayé, l’enfant vint se réfugier près de son grand-père. Ce-dernier lui dit : « Ces loups que tu entends me font penser à ce que nous avons à l’intérieur de nous.

– Qui sont ces deux loups ? demande l’enfant.
– Le premier, c’est le loup de la générosité, de la solidarité, de la tolérance et de la joie. C’est celui qui nous porte à secourir ceux qui sont en danger ou dans le besoin, qui nous permet de nous remettre en question, d’être généreux et joyeux…
– Et l’autre, grand-père ?
– L’autre, c’est le loup de l’orgueil, des préjugés, du sectarisme, de l’arrogance et de la violence. Bien souvent dans ta vie, comme sous cette belle lune, ces deux loups vont se battre, tu les entendras hurler, cela fera du remue-ménage aussi à l’intérieur…
– Et lequel des deux gagne à la fin, grand-père ?
– Celui que tu ne nourriras, mon petit. Rappelle-toi que la face lumineuse de l’humanité est toujours présente, y compris dans ces moments de tourments. »

Il prit alors son petit-fils dans les bras, qui s’apaisa et s’endormit en souriant.

Extrait de : Transmettre. Ed. L’iconoclaste

Share this Post